Pinces à Bec 

Vous avez besoin de saisir des pièces dans des endroits difficiles d’accès ? De faire preuve d’une grande minutie ? De plier des fils électriques ? C’est donc probablement une pince à bec qu’il vous faut !

Cet outil se distingue des autres types de pinces par la longueur et la finesse de ses mâchoires, qui se terminent en pointe, d’où le nom de « bec ». Il en existe divers modèles, plus ou moins adaptés en fonction des travaux à effectuer. Voici un petit aperçu de ce que vous permet de faire une pince à bec et quelques conseils pour identifier ses différentes caractéristiques importantes.

Pourquoi utiliser une pince à bec et peut-on vraiment s’en passer ?

N’importe quel mécanicien vous dira qu’il est nécessaire d’avoir une pince à bec pour travailler. Elle permet une grande précision et une excellente accessibilité grâce notamment aux mâchoires fines et aux mâchoires effilées.

La pince à bec possède moins de force que les pinces universelles ou les pinces multiprises certes, mais elle a des avantages que ces dernières n’ont pas. En effet, elles permettent notamment d’accéder à des endroits restreints grâce à des mâchoires fines, caractéristiques d’une pince à bec long.  Elles peuvent aussi maintenir de petites pièces à l’instar des pinces universelles qui se révèlent être moins spécifiques.

Même si la pince à bec ne s’utilise donc pas forcément pour tous les travaux du quotidien, elle se révèle très utile dans certains cas en proposant des caractéristiques que d’autres sont incapables de réaliser. Cette pince doit ainsi faire partie de l’arsenal d’outils de tout mécanicien amateur ou professionnel.

34 produits.
Résultats 181 - 34 sur 34.

Quel type de bec choisir ?

Il n’existe pas qu’une seule sorte de pince à bec. Les modèles se distinguent selon plusieurs critères :

  •          La forme du bec ;
  •          Le bec plat, coudé ou incliné à 45° ;
  •          La ou les matière(s) qui compose(nt) les poignées pour une meilleure prise en main ;
  •          La longueur des mâchoires et de l’outil dans sa totalité ;
  •          Le bec lisse ou cranté ;
  •          L’isolation de l’outil pour les travaux électriques.

Votre choix va alors dépendre des pièces à manipuler et du domaine dans lequel vous travaillez ou dans lequel vous serez amené à réaliser des réparations.

Pour les petites pièces relativement fragiles, il est par exemple plus prudent d’utiliser une pince à bec lisse, qui ne risque pas de les endommager. En revanche, si vous souhaitez obtenir un meilleur grip, les cannelures s’avèrent indispensables.
Dans certains cas, la présence d’un bec coudé facilité l’accès et la manipulation des pièces, alors que dans d’autres cas, cela va vous empêcher d’atteindre des pièces situées à une certaine profondeur.
Pour réaliser des travaux particulièrement minutieux, notamment dans le domaine de la mécanique et de l’électronique, tournez-vous vers des modèles spécialement conçus à cet effet. Leur taille et leurs poignées sont effectivement pensées pour vous faciliter la tâche, et il serait donc dommage de ne pas en profiter !
Et bien entendu, si vous êtes électricien de profession ou amené à faire des travaux électriques, munissez-vous d’une pince à bec isolée 1000V, qui vous protégera face aux équipements sous tension.