Guide | Touret à meuler
Choisir touret à meubler

Comment choisir son touret à meuler ?

Sommaire

Le touret à meuler permet d’effectuer des travaux très fréquents en atelier comme le meulage et l’affutage d’outils. Néanmoins, les besoins ne sont pas les mêmes pour chaque utilisateur, et pour cette raison il est primordial de bien étudier les options avant d’acheter son touret à meuler. Voici donc quelques informations sur ce sujet.

Les informations utiles sur le touret à meuler

Définition et utilisation

Le touret à meuler est un appareil conçu pour l’entretien, le façonnage de pièces métalliques et l’affûtage d’outils tranchants. Il est composé d’un moteur qui, une fois démarré, entraine les meules situées de chaque côté de l’instrument, leur permettant d’effectuer un travail plus ou moins précis. Le résultat fourni dépend du niveau de finition du travail de meulage. Il faut savoir en effet que différents usages sont attribués aux nombreux modèles de tourets que l’on peut retrouver sur notre site.  

Grâce au touret à meuler, vous aurez beaucoup à gagner : des outils bien entretenus, des pièces plus tranchantes et plus durables, de la rapidité, de la précision et de la propreté dans le travail.

Les niveaux de finition du meulage

Un classement a été élaboré pour différencier les niveaux de finition dans le travail de meulage.

  • Le premier niveau est l’ébarbage : après une grosse coupe effectuée avec une meuleuse de chantier, des bavures apparaissent sur le métal et ce niveau consiste donc à les enlever.
  • Le deuxième niveau est l’ébavurage : ici, il s’agit du même procédé, mais exécuté plus finement afin de meuler une pièce qui a été coupée avec une scie à métaux.
  • Le dernier niveau est le façonnage : l’opération la plus fine dans le meulage qui a pour but la mise en forme finale du métal.

Ces différentes étapes de finitions ne peuvent pas être exécutées avec un même touret. Raison pour laquelle l’identification des besoins est la première chose à faire avant achat.

Les trois types de tourets à meuler

Trois grands types de tourets à meuler sont recensés à ce jour pour l’exécution de vos travaux de finition. Que ce soit pour façonner des pièces métalliques, pour affûter des outils tranchants ou même pour les deux à la fois.

  • Le touret double : disposant de deux meules, toutes deux placées sur le même axe avec une vitesse égale. Celui-ci permet à l’ouvrier d’employer une meule pour l’ébarbage et l’autre pour le façonnage.
  • Le touret mixte : équipé de deux systèmes différents, lui permettant ainsi de s’adapter à vos besoins. À l’inverse du touret double, la vitesse de celui-ci est modulable selon la manœuvre voulue. Les nombreuses fonctions permettent alors d’effectuer différentes combinaisons :
    • Façonnage sur bande abrasive/polissage
    • Meulage/affûtage à sec
    • Ébavurage/brossage
    • Façonnage/affûtage à eau, etc.
  • Le touret d’affûtage : particulièrement utilisé pour les travaux soignés d’affûtage, il est équipé d’une vitesse élevée et de meules performantes.

Choisir un touret à meuler selon votre usage

Comme pour tout autre achat, si vous envisagez d’acquérir un touret à meuler, il est indispensable de poser des critères de sélection en adéquation avec vos besoins spécifiques.

La fréquence d’utilisation

Ce trait particulier est à considérer, car de lui dépend le choix de la puissance du touret et du diamètre de la meule.

En effet, il faut vous poser les bonnes questions : ce touret sera-t-il acheté pour un usage intensif ou ponctuel ?

Usage intensif

S’il s’agit d’un usage intensif, entrant ainsi dans le cadre professionnel, les recommandations se tournent vers une meule de 200 à 250 mm de diamètre avec un touret d’une puissance de plus 500 W.

Usage ponctuel

S’il s’agit plutôt d’un ponctuel du touret à meuler, mieux vaut acheter un touret d’une puissance comprise entre 250 W et 500W. Le diamètre de meule de 125 mm est tout à fait convenable.

Le matériau à travailler

Une fois que la fréquence d’usage du touret est établie, il est temps à présent de déterminer la nature des travaux à réaliser, en particulier les matériaux à utiliser. Ceux-ci fixent la sélection des couleurs de meule à employer pour votre touret.

  • La meule grise est indiquée pour le meulage d’aciers courants
  • La meule marron est utilisée pour de gros travaux d’ébarbage
  • La meule blanche s’emploie pour affûter des outils
  • La meule verte en carbure de silicium est spécialisée pour affûter finement des lames, des forêts et des outils en carbure.

Le type de fixation

La stabilité de fixation du touret à meuler est une caractéristique non négligeable, car elle garantit la durabilité et le confort durant les heures de travail. Deux modèles de consolidation peuvent alors être mis en place : une stabilisation sur établi et un ancrage au sol.

  • Pour une fixation sur établi : dans ce cas précis, vous pouvez installer un touret en le maintenant sur une planche qui à son tour sera ancrée dans le mur. Mais c’est également possible de disposer d’une installation intermittente montable et démontable en vous aidant de serre-joints pour fixer le touret. Et pour garantir une position fixe et sure, il faudra visser un tasseau sous le support pour le maintenir dans la presse d’établi.
  • Une fixation au sol offre quant à elle plus de liberté de mouvement. Il vous sera plus facile de tourner autour de la machine pour un travail plus confortable. Ayez alors en tête une idée de l’endroit où vous voulez l’installer de façon permanente ou semi-permanente et fixez votre choix sur un touret à meuler.

Guide d’utilisation du touret à meuler

Le protocole de sécurité

La vigilance est de mise lorsqu’on travaille une matière, ou bien quand on veut aiguiser des outils. En effet, lors de l’utilisation du touret à meuler, des étincelles apparaitront avec l’échauffement des matières. Il est alors fortement recommandé de s’équiper convenablement de manière à garantir sa protection ou bien celle des autres. Pour cela, vous pouvez vous munir de lunettes de sécurité, de gants de travail, et d’un casque antibruit.

Aussi, d’autres gestes sont préconisés : d’abord, veillez à ce que vos travaux avec le touret ne se réalisent pas à côté de matières instables ou bien combustibles. L’importance de la fixation se mesure sur ce point.

Ensuite, préférez un emplacement ventilé pour l’utilisation prévue du touret à meuler. D’ailleurs, vous pouvez aussi ajouter un masque anti-poussière dans votre équipement de protection afin de préserver vos voies respiratoires.

Et enfin, avant l’utilisation, dans le cas où l’appareil possède des écrans de sûreté ou d’autres pièces qui empêchent la projection, vous devez vérifier la justesse de leur mise en place.

Que ce soit pour l’affûtage d’un outil ou pour façonner une pièce, l’objet devra toujours être fermement tenu des deux mains. Un support d’affûtage peut également servir pour plus de précautions, surtout pour ceux qui n’ont pas beaucoup d’expérience manuelle du touret, ou bien pour les débutants.

Comment utiliser un touret à meuler ?

L’étape la plus importante dans l’utilisation du touret est la vérification de toutes les mesures de sécurité. Une fois que celle-ci est assurée et qu’un emplacement adéquat lui a été fixé, vous pouvez dès à présent commencer par employer votre appareil.

Manier un touret à meuler est une opération plutôt simple et non complexe. Le matériel dispose d’un moteur et sur une embase sont posées deux sorties d’arbres. Un apprentissage intégral n’est donc pas indispensable pour maitriser cet appareil. Toutefois, il est primordial de s’assurer du respect des précautions d’utilisation pour ne pas avoir d’accidents et se blesser par mégarde.

Alors, que ce soit pour affûter un outil ou bien un matériau en particulier, les indications sont les suivantes :

  • Commencez par faire tourner le touret à vide durant quelques secondes afin de vérifier le bon fonctionnement de l’équipement. Présentez ensuite la pièce ou l’outil dont le tranchant est à affûter avec la meule qui convient. Faites attention à ne pas affûter avec trop d’échauffement, parce que cela réduira la résistance de la pièce. Gardez alors à votre proximité un contenant à eau qui sera utilisé pour refroidir l’élément à aiguiser.
  • Afin de produire la forme du tranchant de l’outil, le travail commence avec la meule grise. Cette dernière étant polyvalente vous donne la possibilité de meuler et de façonner le métal. Généralement vendue avec le touret, elle est suffisante pour la majorité des travaux.
  • La finition se fait après sur meule blanche pour affiner l’outil sans l’abîmer.
  • Pour réaliser un affûtage fin, il faudra utiliser une meule à eau, car celle-ci pourra donner à la pièce le tranchant désiré sans pour autant l’échauffer.
  • Le travail se termine avec le retrait des barbes de métal et le polissage de la surface. Pour cela, passez à un disque pour multimatière profilé en cuir. Par ailleurs, pour vos couteaux et ciseaux, vous pouvez utiliser un ensemble composé d’une meule abrasive en oxyde d’aluminium et d’un disque en cuir pour aiguiser, émorfiler et polir.

À titre d’information : même si la plupart des meules sont utilisées à sec, la meule à eau est plus adaptée pour un affûtage plus fin. Meuler les métaux tendres n’est pas recommandé, car cela pourrait encrasser les meules. Pourtant, les travaux de meulage doivent se faire sur une surface uniforme. Aussi, pour les meules qui doivent être redressées et pour les éléments d’outils à aiguiser comme les chaînes de tronçonneuse, des outils spécifiques sont vendus sur le marché.

FAQ

Comment affûter ses outils manuellement ?

Un affûtage manuel est possible avec l’utilisation d’une technique traditionnelle : la pierre manuelle. Celle-ci est constituée de divers grains et comporte deux à quatre faces. Elle est principalement employée pour poncer le béton.

Mais vous pouvez également recourir à tes outils techniques plus modernes, comme l’aiguiseur. Il est vendu en kit ou compact. Outil indispensable, alliant simplicité et praticité, il offre la possibilité d’affûter une variété d’aciers à sec. Et dans la même catégorie que les outils modernes, certains outils sont également disponibles : les pierres en diamant pour aiguiser les outils en inox et les fusils d’affûtage pour les ustensiles de cuisine.

Quel touret à meuler utiliser pour affûter les gouges ?

Certains outils comme les gouges de tournage nécessitent un affûtage complexe. Pour ce faire, les professionnels conseillent d’opter pour un touret spécialisé, par exemple un modèle qui intègre un réducteur de vitesse. Avec cette particularité, la meule pourra tourner lentement dans un bac à eau, situation la plus adéquate pour affûter des gouges.

Comment changer la meule du touret à meuler ?

Les meules du touret ne sont pas compliquées à changer. Cette opération peut se faire rapidement en déposant le carter, puis en retirant le boulon qui fixe la meule en place. Et dans le cas où le diamètre du trou de la meule et celui du touret à meuler ne correspondent pas, la solution est simple : employer une bague de réduction en nylon. Celle-ci est facile à trouver dans la commercialisation d’outils.

créer un compte ave planet tools
Créez votre compte pro
Vous êtes un professionnel ? Bénéficiez d'avantages exclusifs en créant votre compte pro Planet Tools